Un nouveau programme classé Eduniversal pour l’ISEADD

 

mastere-classe-eduniversal

 

Cette année, le classement Eduniversal 2020 des meilleurs Masters MS et MBA met en avant 3 mastères MS de l’ISEADD.

Le Mastère de Management Spécialisé en Alternance (Mastère MS 2) Management Durable et Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE)  est classé 12 ème de la catégorie RSE / Économie Sociale et Solidaire.

Le Mastère de Management Spécialisé en Alternance (Mastère MS 2) Management Durable de l’environnement, de l’énergie , de l’eau et des déchets  est classé 15 ème de la catégorie Energie, Energie Renouvelables.

Le Mastère de Management Spécialisé en Alternance (Mastère MS 2) Management et Développement Durable de l’ISEADD (Institut Supérieur d’Etudes en Alternance du Développement Durable) est classé 19 ème de la catégorie Management de l’Environnement et du Développement Durable.

 

Le Mastère MS Management Durable de l’Environnement, de l’Energie, de l’Eau et des Déchets fait son entrée dans le classement.

C’est avec une entrée à la 15ème place de la catégorie Energies- Energies renouvelables que ce mastère se fait sa place dans le Top 20 du classement Eduniversal.

Un contexte politique propice à cette spécialisation

La Loi Energie et Climat du 8 novembre 2019 fixe l’objectif d’une neutralité carbone en 2050 et la COp 26 se déroulera à Glasgow en novembre de cette année, dans ce contexte les pouvoirs publics poussent les entreprises à optimiser leur performance énergétique et à améliorer la gestion de leurs flux d’eau et de déchets.

Une formation complète, concrète pour une expérience professionnelle irremplaçable

Ce Mastère de Management Spécialisé en alternance vise à former les futurs managers en charge de la gestion des enjeux environnementaux et des grands flux (énergie, eau et déchets). Dans ce marché du développement durable en pleine expansion, les futurs diplômés bénéficient d’une formation aussi complète que concrète. Le campus de l’ISEADD est basé au cœur du périmètre géographique du Pôle de Compétitivité National “Ville et Mobilité Durable”, labellisé par l’État en 2005 comme un Pôle à vocation nationale, sur lequel convergent aujourd’hui les activités de toute la France l’économie, leçons et programmes de recherche en développement durable.

Ces enseignants sont des professionnels reconnus en France et à l’étranger (consultants, praticiens, experts nationaux et internationaux, etc.). En combinant des formations professionnelles sur la gestion durable de l’environnement, de l’énergie, de l’eau et des déchets d’une part avec des formations générales à la gestion d’autre part, les formations dispensées garantissent une véritable double compétence. Grâce à l’alternance, cette formation hautement opérationnelle permet à chacun d’appliquer les nouvelles compétences acquises à son métier d’origine (ingénieur, scientifique, économiste, manager, etc.). Ainsi, l’expérience professionnelle accumulée dans le cursus en alternance sera irremplaçable face aux recruteurs.

 

2 mastères MS de l’ISEADD parmi les meilleurs masters, MS et MBA au classement Eduniversal 2019

eduniversal

Le groupe HEMA, qui s’était déjà illustré l’an dernier avec 8 Mastères MS classés, améliore encore sa position avec 9 Mastères MS Classés en 2019.

Entrée du Mastère MS RSE de l’ISEADD dans le classement Eduniversal

Le Mastère MS Management Durable et Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) entre dans le classement à la 11ème place dans la catégorie RSE / Economie Sociale et Solidaire. Cette formation permet d’obtenir le titre de « Manager en Développement Durable » option « Management Durable et Responsabilité Sociétale des Entreprises » enregistré au RNCP niveau I. Elle forme des Manager RSE, Directeurs et chargés de mission RSE, Directions Ressources Humaines, Chefs de projets dans les directions opérationnelles, Responsables du rapport environnemental et social…

Le Mastère MS Management et Développement Durable est à nouveau classé

Classé 19ème de la catégorie Management de l’Environnement et du Développement Durable, le Mastère MS Management et Développement Durable se maintient dans le Top 20.  Ce parcours permet d’obtenir le diplôme de « Manager en Développement Durable » enregistré au RNCP niveau I, titre professionnel. Les métiers visés sont, par exemple, Manager en Développement Durable, Directeur du développement durable, Directeur de l’environnement, Chef de projet développement durable, Management des fondations d’entreprise et des ONG, Consultant et auditeur en développement durable, Chargé de mission Éthique et Déontologie…

 

Rentrée décalée de Janvier

Vous souhaitez vous réorienter ? La rentrée d’octobre était trop proche pour vous ? Vous avez commencé un cursus qui ne correspond pas à vos attentes ?

Grâce à la rentrée décalée des écoles ESM-A, ESCI, ISEAM et ISEADD, intégrez la plupart de nos programmes sans perdre votre année tout en étant en alternance.

rentree-janvier-670x320

En pratique :

De janvier à février 2020, vous aurez un programme intensif de remise à niveau : le rythme habituel de votre alternance sera inversé, soit 3 jours en cours et 2 jours en entreprise. Ainsi vous pourrez rattraper les cours du premier trimestre tout en assistant aux cours du second trimestre classique.

A partir de mars 2020, vous revenez dans le parcours de l’alternance classique avec 3 jours en entreprise et 2 jours en cours. Vous pourrez donc obtenir votre diplôme en même temps que les étudiants rentrés en Octobre !

Admissions :

Comme pour la rentrée d’octobre, les admissions se font sur une journée au cours de laquelle vous passerez un entretien et concours écrit. Pour plus de renseignements, voir notre rubrique Admissions.

Vous pouvez candidater avec ou sans entreprise. Notre Département Entreprises vous prendra en charge.

NOS ÉCOLES ET INSTITUTS SONT RÉFÉRENCÉS DATADOCK

institut référencé datadock

Le Datadock : qu’est-ce que c’est ?

Le Data Dock est une plateforme de référencement permettant aux financeurs de la formation professionnelle de vérifier la conformité des organismes de formation par rapport aux critères de qualité définis par la Loi.
Les organismes de formation ont l’obligation, après s’être enregistrés sur le Data Dock, de déposer les éléments de preuve liés aux 21 indicateurs définis par les financeurs pour répondre à 6 critères.
Une fois le contrôle de la conformité réalisé, les organismes de formation deviennent « référençables » par les financeurs.
Chaque financeur décide de référencer, ou non, ces organismes de formation pour les faire apparaître dans son catalogue de référence.

Data Dock : La loi

La loi du 5 mars 2014 confie aux financeurs de la formation professionnelle la responsabilité du suivi et du contrôle de la qualité des organismes de formation avec lesquels ils travaillent. Objectifs : améliorer la transparence de l’offre de formation et favoriser une montée en charge progressive de la qualité des actions de formation.

Data Dock : trois garanties

• Des formations de qualité ayant des résultats mesurés et éprouvés
• Des contenus qui permettent à vos salariés de progresser
• Une prise en charge facilitée de vos formations par les financeurs

 

Voir le contrat de professionnalisation

Pour en savoir plus datadock.fr

Marrakech, terre d’accueil de la COP 22

Du 7 au 18 novembre s’est déroulée la COP 22 à Marrakech au Maroc. La COP 22 est la 22ème conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques. Elle avait pour objectif de définir un plan d’actions par rapport à la signature de l’Accord de Paris lors de la COP 21. Le principal objectif de la COP 21 était, rappelons-le, de maintenir le réchauffement climatique en-dessous des 2°C d’ici 2100. L’accord de Paris a été signé par 195 pays et est entré en vigueur le 4 novembre dernier. Suite à la COP 21 de Paris, la COP 22 était considérée comme la « Conférence de l’action ».

terre-mains

 

L’organisation de la COP 22 à Marrakech

Du 7 au 18 novembre 2016, plus de 20 000 personnes étaient présentes dont les 196 pays signataires de la COP 21, les ONG, les entreprises, les syndicats, les scientifiques, … ainsi que les médias du monde entier.

Evidemment, les discussions de la COP 22 ont commencé dès la fin de la COP 21.

La France, qui avait assuré la présidence de la COP 21 à Paris par l’intermédiaire de Ségolène Royal, a passé le relais au Maroc et à  Salaheddine Mezouar. Il officiera jusqu’à la prochaine COP qui se tiendra en Asie.

 

Résultats principaux de la COP 22 de Marrakech

Plusieurs points sont à retenir de la COP 22.

  • La rédaction du « manuel d’opération » a été avancée de deux ans. Celui-ci était prévu pour 2020 mais il sera finalement rédigé pour 2018.
  • Suite à l’élection présidentielle de Donald Trump aux Etats-Unis, les pays signataires de l’Accord de Paris ont tenu à réaffirmer le caractère « irréversible » de cet accord.
  • Au cours de cette « Conférence de l’action », les pays riches ont confirmé leur souhait de rassembler la somme de 100 milliards de dollars d’ici 2020 afin d’aider les pays développés à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.
  • Le Fonds vert pour le climat a approuvé deux plans d’aide pour le Libéria et le Népal à hauteur de 2 ,2 millions de dollars pour l’un et 2,9 millions de dollars pour l’autre afin de les aider à mettre en place des projets pour lutter contre les effets du changement climatique.
  • Lors de la COP 22, des dizaines d’initiatives et de nouveaux outils d’évaluation sur les villes, l’énergie, l’eau, les transports,… ont été adoptées. Le pays hôte a par exemple présenté son projet « Ceinture bleue » visant à préserver les communautés côtières et à promouvoir une pêche durable.
  • La fondation Solar Impulse, connue pour avoir organisé le primier tour du monde à bord d’un avion solaire,  a lancé l’Alliance mondiale pour les technologies propres.
  • Le Climate Vulnerable Forum (Groupe de 47 Etats parmi les plus vulnérables) a publié une déclaration qui renforce l’appel à limiter la hausse de la température mondiale aussi près de 1,5 degrés Celsius que possible suivi d’une Décision de passer à 100 % d’énergies renouvelables.
  • A noter également que durant ces deux semaines de négociations, 11 nouveaux pays ont rejoint l’Accord de Paris dont deux pays du G7 : le Canada et le Royaume-Uni.

 

L’année prochaine, la COP 23 sera organisée par les Iles Fidji. Pour des raisons de logistique, elle se tiendra à Bonn en Allemagne au siège du secrétariat de la CCNUCC.

En 2018, la COP 24 sera quant à elle organisée en Pologne. Elle aura pour objectif la mise en œuvre du règlement de l’Accord de Paris.

 

Sources :

Les entreprises au cœur du développement durable

Aujourd’hui, nous vivons dans un monde qui est de plus en plus pollué, où nous devons faire face à un réchauffement climatique de plus en plus flagrant, et où nous avons des difficultés à nourrir toute la population qui devrait atteindre les 9 milliards d’habitants en 2050.

La solution à cela ? Accorder une plus grande importance au développement durable. L’implication des entreprises dans le développement durable est donc de plus en plus importante.

Qu’est-ce que le développement durable ?

Avant de parler de l’implication des entreprises dans le développement durable, il est important de définir ce concept.

On définit souvent le développement durable de la façon suivante : «« Un mode de développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre les capacités des générations futures à répondre aux leurs ».  » (Source : http://www.adequations.org/spip.php?article38).

On peut dire que le développement durable est composé de trois piliers qui sont l’efficacité économique, l’équité sociale ainsi que la qualité environnementale.

developpement-durable

Le niveau d’implication des entreprises dans le développement durable

Avec le temps, les entreprises sont entrées au cœur des problématiques du développement durable.

En effet, leur impact environnemental est assez conséquent. Elles utilisent une certaine quantité de ressources naturelles telles que l’eau, l’énergie, … De plus, du fait de leur activité, les entreprises utilisent pour la plupart d’entre elles des moyens de transport qui génèrent par conséquent de la pollution.

Que ce soient le fonctionnement de l’entreprise, le cycle de vie d’un produit ou encore les conditions de travail des employés, tout cela à des répercussions environnementales.

De plus en plus soucieuses de l’environnement et du bien-être de leurs employés, un grand nombre d’entreprises a décidé de plus s’impliquer dans la cause environnementale.

Evidemment, toutes les entreprises n’ont pas le même degré d’implication. Certaines d’entre elles choisiront simplement d’intégrer les valeurs du développement durable à leur stratégie, quand d’autres opteront pour la mise en place d’un management environnement ou auront une démarche axée sur la responsabilité sociétale des entreprises.

Les raisons pour lesquelles les entreprises tendent à avoir un comportement responsable

Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à adopter un comportement en adéquation avec le développement durable pour de multiples raisons.

Tout d’abord cela leur permet de réduire leurs coûts, ensuite ils améliorent leur image de marque car les personnes sont de plus en plus sensibles au développement durable. Grâce à cela, elles peuvent se différencier de la concurrence mais également innover.

Comme dit précédemment, le fait pour une entreprise d’intégrer le développement durable au cœur de sa stratégie de management a des répercussions positives sur le bien-être de ses employés. En effet cela les oblige à prendre en compte les enjeux sociaux. Les salariés sont donc plus motivés et par conséquent plus impliqués dans l’activité de la société.

Les écoles, et l’ISEADD notamment l’ont bien compris. C’est pourquoi cette école propose des formations spécialisées dans le développement durable telles que le management durable et la responsabilité sociétale des entreprises ; …

piliers-developpement-durable

fermeture annuelle

Nos bureaux sont fermés du vendredi 29 juillet à 17h jusqu’au mardi 16 août à 9h00. Pour toute question, écrivez à concours@groupe-hema.com . Nous vous répondrons dès notre retour.

Les admissions se poursuivent jusqu’à fin septembre. Vous pouvez donc envoyer votre dossier de candidature pendant la fermeture, nous le traiterons à partir du 16 août.

Bonnes vacances à vous !

Remise des Trophées partenaires développement durable

Depuis 10 ans l’ISEADD forme nos étudiants aux métiers du Développement Durable.

Un investissement sur l’avenir partagé avec nos entreprises partenaires et, pour nos étudiants, la garantie de bénéficier d’un réel engagement professionnel.

 

Le 8 avril 2016, M. Guillaume Krafft – Directeur du Groupe Hema et M. Jean-Marc Lorach – Directeur de l’ISEADD ont décerné les premiers Trophées partenaires développement durable.

La volonté de mettre à l’honneur les partenaires de l’ISEADD avait germé lors de la « COP21 des étudiants » et c’est au Cercle de l’Union Interalliée que s’est déroulée la cérémonie.

 

Il était important pour l’ISEADD de mettre à l’honneur ces partenaires qui s’impliquent dans la formation de nos étudiants, qui les accompagnent afin de les sensibiliser, les guider et leur apporter les compétences professionnelles nécessaires aux managers de demain.

 

Les lauréats :

Start Up / PME
Sintéo
Ekodev
Collectivités
Mairie de Lardy
Mairie de Levallois
Associations
Association Espaces
Fédération Française de Tennis
Grands Groupes
Saint Gobain
Cisco Systems

 

Chaque trophée était accompagné d’un certificat de plantation d’un arbre en leur nom, en partenariat avec l’association

« Pur Projet ».

 

 

Trophees partenaires développement durable
Trophees partenaires développement durable

Trophée partenaires développement durable 2eme
Trophée partenaires développement durable

M. et Mme HUBERT - Association Espaces à la remise des trophées partenaires développement durable de l ISEADD
M. et Mme HUBERT – Association Espaces

M. Smaêl BOUAKAZ - Sinteo Remise des trophées du développement Durable de l ISEADD
M. Smaêl BOUAKAZ – Sinteo

M. Thomas CHAUVEAU - Ekodev à la remise des trophées du développement durable de l ISEADD
M. Thomas CHAUVEAU – Ekodev

Mairie de Lardy – Monsieur PELLETIER (Conseiller municipal délégué au transport) à la remise des trophées du développement durable de l'ISEADD
Mairie de Lardy – Monsieur PELLETIER (Conseiller municipal délégué au transport)

Mairie de Levallois – Mme Isabelle COVILLE (Adjoint au Maire délégué au Développement durable) à la remise des trophées du développement durable par l' ISEADD
Mairie de Levallois – Mme Isabelle COVILLE (Adjoint au Maire délégué au Développement durable).

Retour à l’accueil de l’institut supérieur d’études en alternance du développement durable